Picasso et sa longue histoire d’amour avec la céramique de l’Atelier Madoura

Publié le : 24 août 20214 mins de lecture

Les œuvres hors du commun de Picasso parcourent l’histoire de l’art azuréen et ce, depuis déjà de nombreuses décennies. Le talent de ce peintre de renommée internationale se libère lors d’une visite d’exposition d’artisanat local à Vallauris. La céramique de l’Atelier Madoura attire en particulier l’attention de ce sculpteur original.

Le commencement de l’histoire d’amour entre Pablo Picasso et sa nature méditerranéenne

L’histoire remonte en août 1946 à Golfe-Juan, là où le peintre passe ses vacances avec Françoise Gilot. Lors de cette visite à l’atelier de céramique, Georges et Suzanne Ramié accueillent l’artiste avec la porte grande ouverte. La rencontre avec ce couple propriétaire et exploitant de l’atelier réveille en Picasso sa nature méditerranéenne. Son amour pour la céramique est donc né par hasard, comme un coup de foudre entre deux amoureux qui ne se sépareront plus jamais. Pour distinguer les vraies et les fausses œuvres de Picasso, une expertise gratuite en 48h sera organisée.

Une grande détermination pour la céramique

Dès 1947, Pablo Picasso commence à produire ses œuvres d’art céramique en collaborant avec les Ramiés qui sont devenus pour lui des amis proches. Il s’installe à Vallauris avec ses deux enfants et consacre beaucoup de son temps au travail à la poterie de Madoura. Pour ce peintre bourré de talent, la céramique n’est pas un passe-temps mais plutôt une passion et une vie à vivre. Voilà pourquoi toutes ses œuvres épatent les yeux du monde entier. Celles-ci réveillent souvent des époques ainsi que des légendes du temps passé que le grand Pablo Picasso a créées lors de ses vingt dernières années.

« Le grand vase aux danseurs » de l’artiste

Il s’agit d’un vase parmi tant d’autres, bien évidemment, mais n’en est pas un simple. Effectivement, ce vase décoré à la main par Picasso est tout simplement éblouissant, comme toutes ses autres créations d’après plusieurs amateurs de céramique. Sa forme ondulée ainsi que ses couleurs éclatantes avec des contrastes donnent à ce réceptacle une allure exceptionnelle. Les connaisseurs d’arts disent que le « Grand vase aux danseurs » réincarne les vases de l’Antiquité. En effet, les dessins de l’homme et de la danseuse reflètent la passion de Pablo Picasso pour l’archéologie. Ces deux instrumentistes qui embellissent la surface du vase font allusion à la mythologie de l’époque gréco-romaine. Le thème de la nudité associé à la musique et à la danse n’est autre qu’un thème déjà abordé par des grands artistes dans le passé.

Plan du site